“C’est tout à fait par hasard que ma mère a découvert l’existence du camp Québec-Floride auquel j’ai participé lors du congé de mars 2013. Même si je proviens du Nouveau-Brunswick, j’ai été exceptionnellement bien accueillie par l’équipe d’entraineurs ainsi que par toutes les participantes au camp. Je me suis sentie entourée et en sécurité tout au long de l’aventure. Les séances d’entrainement étaient intensives, mais étaient entrecoupées de loisirs tels la plage et le magasinage.

Merci à toute l’équipe de m’avoir donnée la chance de vivre une si belle aventure. J’ai très hâte d’y retourner!!!!”

– Émilie Frenette (15 ans), Nigadoo, Nouveau-Brunswick, Mars 2013

“Ça fait maintenant trois ans que je vais au camp Québec-Floride. La première année j’avais seulement dix ans et j’étais l’une des plus jeunes qu’ils avaient jamais connus. Marc-Olivier ne me croyait pas capable de faire tous les exercices parce qu’il me pensait trop faible ou trop petite. Automatiquement, j’ai répliqué que malgré ma petite taille j’allais me débrouiller, mais par malheur Marco m’a niaiser parce que j’avais un caractère d’une fille de six pieds! Je ne voulais surtout pas laisser transparaître que ce camp était trop fort pour moi alors je ne me laissais pas marcher sur les pieds.

C’est à partir de cette journée là que Marco m’a remarqué. Raynald Guay, le coach lanceur, est 6’7 pieds et moi, dans ce temps, du haut de mes 4’0 pieds ne faisait pas la même attitude méchante que lui, donc il m’a appris à grogner, faire l’éléphant et toute sorte de simagrées du genre! C’était une semaine magnifique passée sous le soleil de la Floride.


À ma deuxième année, plusieurs nouveaux coachs étaient arrivés au camp tous avec la volonté d’apprendre aux autres et nous, les joueuses, avec la volonté d’apprendre de nouvelles choses. Le frère de Raynald, Mario Guay, était là aussi il tellement appris de choses que je ne me croyais pas capable de faire, comme tous les autres coachs aussi d’ailleurs. Il y a une des coachs que je n’ai pas encore parlé, mais elle se doit du mérite: Évelyne Paré. C’est la meilleure voltigeuse du monde selon moi. J’ai de la misère à tout nommer les coachs, mais je pourrais écrire 100 mots sur chaque coachs tellement ils ont du talent. Ces trois années magnifiques ont été passées avec les meilleurs coachs et des filles extraordinaires que j’ai adorées rencontrer. La dernière chose que j’aimerais parler, ce sont les matchs.

Jouer contre des équipes de la Floride à Caloosa park était une expérience fantastique tout comme mes trois années de camp. Merci de m’avoir donné la chance d’y participer.”

– Marie-Jeanne Drouin (12 ans), Laval, Québec, Mars 2013


Je suis allée au camp d’entraînement Québec-Floride 2010.  C’étais à ma première expérience en softball ayant joué au baseball durant 4 ans.

J’ai adoré ma semaine avec les coachs, les filles, les accompagnateurs, tout était parfait pour ma première expérience! La Pizza PAPA JOHN’S étais le meilleur repas au monde – recommandé par la maison!

L’entraînement est intensif, mais on a aussi le droit de s’amuser et d’avoir du fun, il y a la plage, le magasinage, le soleil, la chaleur surtout en mars quand il fait froid ici au Québec!

La première chose que j’ai dite à mes parents à mon retour a été « Faut trop que j’y retourne l’an prochain ».

Merci à Jacques et son équipe pour la super belle expérience.

— Dominique Perron-Arsenault, 2010


J’ai fait le Camp Québec-Floride pour la première fois en 2010 mais ce ne sera pas certainement pas la dernière! J’ai beaucoup aimé mon expérience. Jouer contre des équipes américaines est une belle expérience et ça change des pratiques en gymnase.  Les entraineurs nous aident à améliorer notre jeu et les joueuses de mon équipe AA m’ont fait des remarques sur mon jeu.

En plus l’hôtel était super cool avec une piscine et tout près de la plage. Pour moi le Camp Québec-Floride, c’est une semaine dans le sud avec plein de filles qui ont la même passion que moi pour la balle molle et qui souhaitent devenir meilleures.

— Dylane Lapointe, 2010


“Bon alors pour commencer je tiens à vous remercier parce que le camp Québec-Floride, c’est vraiment une des plus belle sinon la plus belle expérience de balle de ma vie. Une semaine loin de ma famille , de mes amies et de tous les tracas habituels c’est bien mais si en plus on peut en profiter pour jouer à la balle en Floride pendant que c’est la plus grosse semaine de tempete au Québec c’est formidable.

Apprendre a connaitre des gens rapidement m’a toujours paru un stress mais en une semaine j’ai appris a connaitre une vingtaine de filles extraordinaire. Certaines diront que c’étais une rude semaine et que les entrainements était asser intensif, mais chaqu’une de nous pourra dire qu’elle sait améliorer car les coatchs savait de quoi il parlait et nous n’étions pas entre de mauvaise main.

Pendant nos matchs , nous pouvions vraiment voir à quel points nous nous étions améliorer car les jeux se fesait tout seul , nous avions pratiquer durant la journée. J’aimerais beaucoup y retourner l’an prochain car même si Bellechasse-Floride c’est loin, c’est l’expérience d’une vie.”

– Kellie Breton

Trip Details

Jour: 2 au 10 mars 2019
Départ: Place Versailles, Montréal à 6h30 le 2 mars 2019
Retour: Place Versailles, Montréal le 10 mars 2019 en soirée.

Register Now!

Recent News

Emballage au Maxi

Nous avons une fin de semaine d’emballage au Maxi à Laval les 1-2-3 février 2019.   Nous vous contacterons par courriel pour avoir vos disponibilités.


Testimonials

C’est tout à fait par hasard que ma mère a découvert l’existence du camp Québec-Floride auquel j’ai participé lors du congé de mars 2013.

Émilie Frenette, March 2013

Ça fait maintenant trois ans que je vais au camp Québec-Floride. La première année j'avais seulement dix ans et j'étais l'une des plus jeunes qu'ils avaient jamais connus.

Marie-Jeanne Drouin, March 2013

« Je suis allée au camp d’entraînement Québec-Floride 2010.  C’étais à ma première expérience en softball ayant joué au baseball durant 4 ans.

Dominique Perron-Arsenault, 2010